A ne pas manquer

EvilArt

7.11.-14.11.21

 Quelques réflexions…

un des premiers souvenirs sont les pastels à l’huile que mon père m’a donnés quand j’étais enfant, des couleurs si belles et riches

l’odeur quand on ouvre une boîte de crayons pour la première fois

le «Malhüsli» à Bienne

même un objet monochrome contient toutes les couleurs- si vous regardez bien, si vous cherchez

reproduire les impressions qui m’ont touché, les amener sur toile

m’immerger dans un autre monde, créer quelque chose avec la tête, les mains et le ventre et m’éteindre complètement.

approfondir un sujet, faire des recherches, le plaisir de découvrir quelque chose de nouveau et ensuite réaliser cette histoire

juste ou simplement la transparencede

ou de temps en temps le petit côté humoristique

la joie et parfois aussi l’étonnement lorsque je me trouve devant l’un de mes tableaux terminés – ai-je vraiment fait cela ?